L'Edito du Pasteur

Du Profane au Sacré

« Ne le savez-vous pas? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. » 1Cor.6/19

Dans l’optique de la théologie réformée, il n’y plus de frontière entre le sacré et le profane, c’est la présence de Dieu qui sacralise le milieu profane. Il n’y a plus ni bâtiments ni choses qui ont leurs sacralités intrinsèques, c’est la présence de Dieu, par son Esprit Saint, qui les rend sacrés.

Ce mot « sacré » a été traduit du mot hébreu kadosh qui veut dire, tout simplement, mis à part. Lors de l’inauguration du Temple dans 2Ch7, Dieu a sanctifié (mis à part) le bâtiment pour que son nom, ses yeux et son cœur y réside à jamais.

A ceux qui ont reçu Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur, Dieu demeure en eux par son Esprit Saint qu’ils ont reçu lors du baptême (Jean1/12). Il sont des Temples ambulants car Dieu les a sanctifiés, par sa présence, au milieu du monde. Ils rendent sacré le monde profane par leurs témoignages de l’Amour de Dieu et leurs engagements en continuant les œuvres que le Christ a commencé.

Réjouissons nous du génie de Dieu lors de la Pentecôte, le jour où les biens aimés de Dieu passent du profane au sacré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *